Mon blog
Françoise Dumont-Muraille - Kinésiologie
Mon blog

Développement personnel

Comme le temps passe !

Bonjour bonjour !

Ca fait un sacré bout de temps que je n'ai plus publié de billet de blog sur mon site !
Ce n'est pas bien !!!! 
Peut-être ce site n'est-il plus le reflet de celle que je suis aujourd'hui ?

Que s'est-il passé, ces derniers mois ?

Tout d'abord, j'ai perdu ma maman en juin dernier (à 51 ans, et pour l'occasion, je me donne le droit de dire "ma maman"). C'est un cap. En une fraction de seconde, je suis devenue pleinement adulte. 
Je ne ferai pas de dessin à celles et ceux qui sont passés par là. 
Et ceux qui n'y sont pas passés... profitez chaque jour du bonheur d'avoir votre maman. <3

Cela étant, je suis également dans un processus de renaissance. Est-ce lié à la perte de ma mère ? Peut-être... Ce que je sais, c'est qu'en tant que praticienne de techniques énergétiques, je suis en recherche permanente, en travail sur moi permanent et donc, en évolution permanente. Chaque étape est un accouchement. Parfois douloureux, souvent heureux. Au fur et à mesure de ce chemin, je me sens plus légère et centrée.

Ma dernière découverte, celle qui va à mon avis rester encore longtemps avec moi, ce sont les outils d'Access Consciousness. Access Consciousness est une ouverture vers le monde de la conscience.

Cette boîte à outils est tellement riche et extraordinaire que de plus en plus dans mes séances, le test musculaire de kinésio m'amène vers les techniques d'Access Consciousness ! Les corps sont sages, ils savent ce qui est bon pour eux ! Et même, il est déjà arrivé que le test m'emmène vers des outils Access que je n'avais pas encore eu le temps d'étudier ni de pratiquer !

Qu'importe, ces outils sont tellement simples à utiliser (pas d'étude fastidieuse, pas de rituels compliqués, pas de protection - on ne prend rien, on ne donne rien, on est juste un canal, ...), tellement intuitifs, qu'il faut juste lâcher prise et se laisser porter par l'énergie. Les outils de kinésio s'accommodent de ceux d'Access et vice versa. Ils se complètent parfois, bien que chacun soit un monde en soi.

L'univers de l'énergétique est juste illimité et... waow ! 
Ma vie est un bonheur à chaque instant. Avec Access, j'ai pu me connecter à ma joie intérieure. Tout me devient plus léger et intense. Que vous dire ? Venez essayer une séance de Bars d'Access ou l'un des processus corporels d'Access, vous m'en direz des nouvelles !!!

Access m'enthousiasme à un tel point que j'ai créé un site uniquement dédié à Access ! N'hésitez pas à aller le visiter ! Vous le trouverez ici

Je donne des séances de processus énergétiques Access dans mon cabinet (voir sur l'autre site pour les prestations proposées et tarifs), ou je les enseigne, à Bruxelles ou ailleurs. Car oui, Access est un monde où tout le monde peut devenir praticien et voir sa vie prendre un essor inattendu et bouillonnant ! 

Je vous attends nombreux, faites-vous ce cadeau, vous en serez ravi(e)s !

A bientôt, pour de nouvelles aventures ! 


Vos kilos racontent une histoire, la vôtre.


Vous voulez maigrir.  Vous ne vous aimez pas. Vous cherchez le remède miracle qui va vous rendre la silhouette de vos 15 ans. Vous souffrez de ne pas trouver de solution à votre problème de surpoids.
 
Je connais peu de gens qui soient tout à fait contents de leur apparence. Qui d'entre nous n'a déjà avoué au moins une fois dans sa vie qu'il ou elle n'aime pas telle ou telle partie de son corps ? Avez-vous déjà entendu quelqu'un vous dire : je m'aime de partout ? Moi pas... 
 
Nous vivons dans une société de l'image, mais de l'image tronquée, triturée, où les standards ne tiennent pas compte des réalités physiologiques. Comme pour les poupées Barbie, les images véhiculées par la mode et les média sont trompeuses : cous trop longs, maxillaires, hanches ou taille trop étroits, jambes trop longues ou trop maigres, jeunisme,...  
 
Mais las, vous et moi sommes loin de ce prétendu idéal. Et pourtant, on aimerait bien être un peu moins ceci ou un peu plus cela. Ressembler à Kate Moss ou à telle acteur/actrice qu'on admire. On aimerait pouvoir oublier cette graisse qui s'épanouit sur nos hanches, nos cuisses ou nos estomacs. Elle nous fait tellement honte. On se sent jugé et surtout, on se juge soi-même, avec une sévérité extrême.
 
Vivre avec un excédent pondéral revient à soulever et déplacer une « montagne » à chaque instant, à la voir dans le miroir, à la supporter et à l'assumer au quotidien. On essaye tous les régimes, parfois avec succès. Avec à chaque fois un retour à la situation initiale, ou pire, au bout de quelques semaines à quelques  mois.
 
Est-ce un manque de volonté ? Non. Pour la majorité des personnes en surpoids, ce n'est pas le cas. Physiologiquement, esthétiquement, on ne naît pas égaux. Certains peuvent s'empiffrer et rester minces, d'autres regardent une pâtisserie et prennent du poids. Certains luttent pour grossir, d'autres pour maigrir.
 
Dans un cas comme dans l'autre, votre corps essaye de vous faire comprendre quelque chose. Avec ses creux, ses bosses, ses bouées et ses bobos, votre corps vous raconte une histoire, la vôtre. Je vous renvoie à ce sujet aux livres de Lise Bourbeau, "Ecoute ton corps" et "Les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même". 
 
Dans une société comme la nôtre, où le corps a été diabolisé si longtemps, où le mental et l'intellect sont prépondérants, on ne nous a pas appris à l'entendre, à l'écouter, à le décrypter, ni à l'aimer. Notre corps est pourtant notre véhicule, celui de nos vécus, de nos ressentis. C'est lui qui produit et gère nos émotions. C'est lui qui nous permet d'avancer dans la vie.
 
Beaucoup d'entre nous sont coupés de leurs émotions, de leurs ressentis. Alors le corps réagit comme il peut pour nous amener vers plus de conscience, en générant des phénomènes de plus en plus visibles (blessures, surpoids, maigreur, maladies, ...), jusqu'à ce qu'on le comprenne et qu'on change notre fusil d'épaule.
 
Pourquoi consulter ?
 
Ensemble, nous ferons le tour de votre histoire et essayerons de trouver l’origine de ces kilos.
Nous déterminerons les obstacles à votre amincissement et les objectifs à atteindre.
Nous travaillerons sur votre motivation, sur les pour et les contre.
Nous chercherons quelles sont les émotions derrière vos kilos.
Nous utiliserons les outils de la kinésiologie et d’autres outils énergétiques pour dialoguer avec votre corps et l’aider à revenir à une situation plus juste.
Vous apprendrez à faire la paix avec votre corps, à vous aimer tel/telle que vous êtes.
Et vous repartirez avec des outils pour gérer votre alimentation et vos émotions au quotidien.
 
Il s’agit d’un travail en profondeur. Vous ne le ferez probablement pas en une ou deux séances. Donnez-vous le temps de nettoyer toutes les scories de votre passé, toutes ces choses qui pèsent dans votre vie. Offrez-vous le cadeau d’une meilleure santé, d’une vie plus légère et d’une silhouette dont vous n’aurez plus honte. Le temps est notre allié dans ces processus de nettoyage et de « resetting ». Le garant d’un succès sur le long terme. Lancez-vous dans cette belle aventure à la rencontre de vous-même et de votre mieux-être.

 

Le sens des choses

Beaucoup d’entre nous sont en quête de sens. Est-ce la période que nous vivons qui veut ça ? Ou l’âge ? L’évolution des cultures ? La crise ?...

Quoiqu’il en soit, aujourd’hui, beaucoup de gens me contactent parce qu’ils ne savent plus où ils en sont. La vie qu’ils vivent depuis tant d’années commence tout doucement à les insupporter. Pourquoi ? Qu’est-ce qui fait que de plus en plus d’entre nous remettent l’ordre des choses en question ?

Moi-même, au début de la quarantaine, j’ai commencé à me sentir mal dans ma vie. J’avais l’impression de vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ce que je faisais n’avait plus de sens, plus d’intérêt. Gagner de l’argent, à quoi bon, si je n’étais pas heureuse ni épanouie, si je n’apportais rien au monde ? 

Cela a demandé plusieurs années de gestation avant qu’un jour, je ne m’éveille en me disant que c’était devenu une question de vie ou de mort : il fallait que je change de vie, que je lui donne un sens, que je trouve autre chose à faire. J’étais à la limite du burn out, dans un travail qui me pompait mon énergie et me semblait tellement vain.

On m’a conseillé de prendre un congé sabbatique, de me reposer. Cela n’avait pas de sens non plus. Après cette période de repos, je serais retournée dans le même train-train, et il n’aurait pas fallu une semaine pour que le congé soit oublié et que je ne sois à nouveau dégoûtée de ce que je faisais.

La kinésiologie s’est imposée à moi comme le moyen de m’en sortir. J’ai donc pris une pause-carrière pour me lancer dans ces études, qui devaient durer de 2 à 3 ans. Ensuite, je devais reprendre le collier et retourner dans mon ancien emploi, avec ce bagage tout neuf, qui devait m’aider à supporter le quotidien.

Il m’est très vite apparu (dès la première heure de cours en fait), que c’était une gageure. Si je pouvais l’éviter, il ne fallait pas que je retourne dans ce bureau où j’étais si malheureuse. Ma mission, ce pour quoi je suis faite, c’est d’aider l’autre à redevenir soi-même, à retrouver la joie de vivre et l’équilibre, à reprendre son autonomie, à vivre le mieux possible.

On peut me traiter de folle – et je vous assure que certains l’ont fait et le font encore – mais la vie que je mène aujourd’hui, si elle n’est pas aussi sûre que celle d’avant, me rend infiniment plus heureuse.

Et c’est cela qui est important. Il ne faut jamais croire que l’on est coincé dans une situation. On peut toujours trouver une porte et l’ouvrir pour aller vers ailleurs, vers une autre vie, vers un soi meilleur et plus épanoui. C’est à la portée de chacun de nous.

On peut donc, aujourd’hui encore, malgré la crise et la déprime ambiante, faire des projets enthousiasmants, qui ne verront peut-être pas le jour tout de suite, mais auxquels on peut travailler. Pour rendre notre vie meilleure, rayonner et rendre enfin le monde meilleur. C’est l’œuvre de chacun de nous, notre mission à tous, que de rendre ce monde dans lequel nous vivons, plus riant, plus paisible et plus spirituel. Tout est dans tout : c’est en travaillant sur soi et en améliorant sa vie que l’on peut avoir une action positive sur soi, sur son entourage et sur le monde.

Le pardon

Voici un bel extrait sur le pardon, tiré du livre "Découvrez votre nature profonde avec la kinésiologie - L'onto-kinésiologie" d'Alfred Manuel, éd. Le Souffle d'Or, Coll. Kinésiologie :

"Un homme a été jugé coupable et jeté en prison.
De l'avis de tous, les actes qu'il a commis sont impardonnables et il doit payer.
Il est enfermé dans un cachot dont on ne s'évade pas et confié à la surveillance de l'une de ses victimes, afin de s'assurer qu'il ne bénéficie d'aucune complaisance.
Il est dans sa cellule et il y restera, foi de geôlier.
Nuit et jour, le gardien veille, attentif à la moindre alerte, motivé par sa rancœur, porté par sa souffrance constamment attisée par l'insupportable présence.
Les semaines, les mois, les années passent sans que s'émousse son attention, sans que jamais il ne se laisse distraire, de peur d'une évasion.
Sa soif de punition, son désir de vengeance le maintiennent à sa place, prisonnier inconscient de la porte et du captif qu'elle enferme...

J'utilise parfois cette histoire pour souligner le bénéfice qu'il peut y avoir à modifier nos points de vue sur une situation. Bien sûr, l'autre est coupable, bien sûr nous sommes sa victime et nous souffrons, mais la double peine qui consiste à nous enfermer dans cette relation est-elle la meilleure voie ?

Dans ce cas-là, pardonner revient à dire à l'autre :
- "Je ne suis pas d'accord avec ce que tu as fait, je considère qu'il s'agit d'une faute qui mérite une punition, mais je choisis de me libérer de cette relation qui m'enferme, je choisis de m'occuper de moi."

La formulation d'un pardon comme un cadeau que l'on se fait à soi en devient plus envisageable.

Et lorsque dans des cas extrêmes le pardon reste malgré tout impossible, l'affirmation :
- "J'accepte l'idée de pouvoir te pardonner un jour" formulée en conscience, laisse une porte entrebâillée, synonyme d'espoir."



RSS

Articles récents

test
Kinésiologue : un vrai métier
Célébrer le printemps
Comme le temps passe !
FEMME !

Catégories

Actualités du site
Blog
Développement personnel
Evénements
Formations
Kinésiologie
Professionnalisation
Promotions
test
Trouver sa voie
fourni par