Mon blog
Françoise Dumont-Muraille - Kinésiologie
Mon blog

Actualités du site

Comme le temps passe !

Bonjour bonjour !

Ca fait un sacré bout de temps que je n'ai plus publié de billet de blog sur mon site !
Ce n'est pas bien !!!! 
Peut-être ce site n'est-il plus le reflet de celle que je suis aujourd'hui ?

Que s'est-il passé, ces derniers mois ?

Tout d'abord, j'ai perdu ma maman en juin dernier (à 51 ans, et pour l'occasion, je me donne le droit de dire "ma maman"). C'est un cap. En une fraction de seconde, je suis devenue pleinement adulte. 
Je ne ferai pas de dessin à celles et ceux qui sont passés par là. 
Et ceux qui n'y sont pas passés... profitez chaque jour du bonheur d'avoir votre maman. <3

Cela étant, je suis également dans un processus de renaissance. Est-ce lié à la perte de ma mère ? Peut-être... Ce que je sais, c'est qu'en tant que praticienne de techniques énergétiques, je suis en recherche permanente, en travail sur moi permanent et donc, en évolution permanente. Chaque étape est un accouchement. Parfois douloureux, souvent heureux. Au fur et à mesure de ce chemin, je me sens plus légère et centrée.

Ma dernière découverte, celle qui va à mon avis rester encore longtemps avec moi, ce sont les outils d'Access Consciousness. Access Consciousness est une ouverture vers le monde de la conscience.

Cette boîte à outils est tellement riche et extraordinaire que de plus en plus dans mes séances, le test musculaire de kinésio m'amène vers les techniques d'Access Consciousness ! Les corps sont sages, ils savent ce qui est bon pour eux ! Et même, il est déjà arrivé que le test m'emmène vers des outils Access que je n'avais pas encore eu le temps d'étudier ni de pratiquer !

Qu'importe, ces outils sont tellement simples à utiliser (pas d'étude fastidieuse, pas de rituels compliqués, pas de protection - on ne prend rien, on ne donne rien, on est juste un canal, ...), tellement intuitifs, qu'il faut juste lâcher prise et se laisser porter par l'énergie. Les outils de kinésio s'accommodent de ceux d'Access et vice versa. Ils se complètent parfois, bien que chacun soit un monde en soi.

L'univers de l'énergétique est juste illimité et... waow ! 
Ma vie est un bonheur à chaque instant. Avec Access, j'ai pu me connecter à ma joie intérieure. Tout me devient plus léger et intense. Que vous dire ? Venez essayer une séance de Bars d'Access ou l'un des processus corporels d'Access, vous m'en direz des nouvelles !!!

Access m'enthousiasme à un tel point que j'ai créé un site uniquement dédié à Access ! N'hésitez pas à aller le visiter ! Vous le trouverez ici

Je donne des séances de processus énergétiques Access dans mon cabinet (voir sur l'autre site pour les prestations proposées et tarifs), ou je les enseigne, à Bruxelles ou ailleurs. Car oui, Access est un monde où tout le monde peut devenir praticien et voir sa vie prendre un essor inattendu et bouillonnant ! 

Je vous attends nombreux, faites-vous ce cadeau, vous en serez ravi(e)s !

A bientôt, pour de nouvelles aventures ! 


Bonne année 2014 !

L’année nouvelle fait partie de ces moments où l’on prend de grandes résolutions pour les 12 mois à venir.

Cela peut aller de la perte de poids à une reprise d’exercices physiques, en passant par des économies, un projet à mettre en chantier ou à finaliser, des études à entamer ou de grandes décisions à prendre, …,  tous projets qui vont nous valoriser et nous donner plus d’enthousiasme au quotidien.

En général, ces bonnes résolutions font long feu : elles peuvent être trop ambitieuses, trop vastes, trop nombreuses, définitivement « trop quelque chose ». Quel dommage, quand on sait tout l’espoir que l’on y a mis. Sans compter le regard négatif que nous poserons sur nous-même alors, face à cet énième échec.

Bien souvent, l’éducation que nous avons reçue, doloriste, culpabilisante, stakhanoviste, nous a appris à manquer de bienveillance à notre égard. Il est pourtant primordial de poser sur soi un regard bienveillant. Comment peut-on réellement aider son prochain, si l’on n’est pas capable de s’aider soi-même ? Comment se connaître réellement si l’on est empêtré dans un réseau de culpabilités mal gérées, de deuils non faits, d’actes manqués, d’émotions tues ?

Peut-on réellement vivre sa vie en n’ayant en tête que ces non-événements, qui cachent notre richesse à nos propres yeux ? Vit-on réellement, enfermés que nous sommes dans notre mental ? Sommes-nous présents à nous-mêmes ?

Consulter un kinésiologue peut vous aider à voir plus clair dans tout cela. Par le travail de kinésiologie, votre corps exprimera ses besoins, et vous amènera progressivement à vous considérer avec plus de bienveillance et d’amour, à vous engager dans des actions plus en accord avec ce que vous êtes au fond de vous-même. Vous serez plus centré et plus présent à vous-même et à votre vie.

En vous reconnectant avec vos émotions, vous prendrez des décisions plus justes vous concernant. Vous penserez différemment, avec plus de conscience de vous et de votre valeur.

Vos bonnes résolutions de début d’année correspondront alors au plus près à vos besoins personnels. Elles seront plus faciles à tenir et à honorer. Ce qui vous amènera à mieux vous respecter et à avoir une meilleure image de vous.

Très heureuse année à vous, dans le respect et l'amour de chacun.


Le pardon

Voici un bel extrait sur le pardon, tiré du livre "Découvrez votre nature profonde avec la kinésiologie - L'onto-kinésiologie" d'Alfred Manuel, éd. Le Souffle d'Or, Coll. Kinésiologie :

"Un homme a été jugé coupable et jeté en prison.
De l'avis de tous, les actes qu'il a commis sont impardonnables et il doit payer.
Il est enfermé dans un cachot dont on ne s'évade pas et confié à la surveillance de l'une de ses victimes, afin de s'assurer qu'il ne bénéficie d'aucune complaisance.
Il est dans sa cellule et il y restera, foi de geôlier.
Nuit et jour, le gardien veille, attentif à la moindre alerte, motivé par sa rancœur, porté par sa souffrance constamment attisée par l'insupportable présence.
Les semaines, les mois, les années passent sans que s'émousse son attention, sans que jamais il ne se laisse distraire, de peur d'une évasion.
Sa soif de punition, son désir de vengeance le maintiennent à sa place, prisonnier inconscient de la porte et du captif qu'elle enferme...

J'utilise parfois cette histoire pour souligner le bénéfice qu'il peut y avoir à modifier nos points de vue sur une situation. Bien sûr, l'autre est coupable, bien sûr nous sommes sa victime et nous souffrons, mais la double peine qui consiste à nous enfermer dans cette relation est-elle la meilleure voie ?

Dans ce cas-là, pardonner revient à dire à l'autre :
- "Je ne suis pas d'accord avec ce que tu as fait, je considère qu'il s'agit d'une faute qui mérite une punition, mais je choisis de me libérer de cette relation qui m'enferme, je choisis de m'occuper de moi."

La formulation d'un pardon comme un cadeau que l'on se fait à soi en devient plus envisageable.

Et lorsque dans des cas extrêmes le pardon reste malgré tout impossible, l'affirmation :
- "J'accepte l'idée de pouvoir te pardonner un jour" formulée en conscience, laisse une porte entrebâillée, synonyme d'espoir."



RSS

Articles récents

test
Kinésiologue : un vrai métier
Célébrer le printemps
Comme le temps passe !
FEMME !

Catégories

Actualités du site
Blog
Développement personnel
Evénements
Formations
Kinésiologie
Professionnalisation
Promotions
test
Trouver sa voie
fourni par